Archive for août, 2010

Horaires de la bibliothèque

A partir du 31 août,

la bibliothèque retrouve ses horaires d’ouverture habituels

(à voir en cliquant sur l’onglet PAGE PRATIQUE)

Publicités

30 août 2010 at 08:34 Laisser un commentaire

Des témoignages, des récits… (acquisitions printemps-été 2010)

Nous vous proposons une sélection de témoignages,

parmi nos dernières acquisitions :

La Revanche d’un solitaire, de Ben Mezrich (Editions Max Milo)

La véritable histoire de Mark Zuckerberg, brillant étudiant d’Harvard, mais jeune homme timide et solitaire, qui, un soir, pirate le trombinoscope de l’Université et crée le prototype de ce qui deviendra le site Facebook.

Le Quai de Ouistreham, de Florence Aubenas (Editions de l’Olivier)

Pendant six mois, la journaliste s’est glissée dans la peau d’une chômeuse sans diplôme, à la recherche d’un emploi. Six mois dans une ville française où elle n’avait aucune attache, six mois à partager le quotidien de compagnes de galère…

60 ans de Paris Match, 60 photographes, de Benoit Gysembergh (Editions de la Martinière)

Un bel album sorti en 2009 pour les 60 ans du magazine Paris Match. 60 photographes et plus de 200 documents issus des archives de ce mythique hebdomadaire.


Splendeurs et misères du travail, d’Alain de Botton (Editions Mercure de France)

une série de reportages, souvent fort réjouissants, sur les conditions de travail dans différents métiers. Cela va de l’élaboration d’un nouveau biscuit (et on ne s’attend pas à ce que cela mobilise autant de personnes pendant si longtemps…),ou du lancement d’une fusée Ariane, à la journée bien monotone d’un comptable dans une grosse entreprise.


Ce que je n’ai pas pu dire, de Jean-Louis Bruguière (Editions Laffont)

des entretiens pour évoquer les mémoires du juge Bruguière, et trente ans de lutte contre le terrorisme.


No impact man, de Colin Beavan (Editions Fleuve noir)

Ce journaliste new-yorkais a voulu, pendant une année, faire l’expérience d’un mode de vie plus « durable », en réduisant au maximum son impact écologique sur la planète. Des hauts, des bas, et une réflexion sur ce que l’on veut (et peut) faire de sa vie.


Voyage au-delà de mon cerveau, de Jill Bolte Taylor (Editions Lattès)

L’auteur, chercheuse en neurosciences à Harvard, a été victime à trente-sept ans d’un accident vasculaire cérébral. Sa vie a basculé et elle a assisté à la dégradation de ses facultés au point qu’en l’espace de quelques heures elle n’a plus pu marcher, parler, lire, écrire… Il lui faudra huit ans pour se réapproprier le monde et retrouver toutes ses facultés.


Trois tasses de thé, de Greg Mortenson (Editions Glénat)

L’histoire de l’alpiniste Greg Mortenson, bâtisseur d’écoles aux confins du Pakistan et de l’Afghanistan, un homme qui se bat pour l’éducation des filles et cultive la tolérance et la paix dans le jardin des talibans.


Laisser flotter les rubans, de Victor Lanoux (Editions du Cherche Midi)

A la suite d’une intervention chirurgicale délicate, l’acteur s’est retrouvé paraplégique. Avec une volonté hors du commun, il décide de se battre… Au terme d’un long parcours, il a retrouvé l’usage de ses jambes.


Si tu ne m’aimes pas, je t’aime, de Catherine Laborde et Thomas Stern (Editions Flammarion)

Un drôle de livre, pour un drôle de couple : Catherine Laborde, présentatrice de la météo sur TF1 et Thomas Stern, agrégé de philo et publicitaire, 15 ans de vie commune, de partage et de trahisons, d’amour et de lassitude…


Le Soleil me trace la route, de Sandrine Bonnaire (Editions Stock)

Sous forme d’entretiens, les souvenirs d’enfance de l’actrice, ses débuts au cinéma, sa vie, ses engagements…

*****

Tous ces livres sont disponibles à la bibliothèque de Déols.

27 août 2010 at 08:40 Laisser un commentaire

La vente 2010 des livres au rebut de la bibliothèque municipale

Comme chaque année (ou presque), les bibliothécaires préparent la vente des livres au rebut de la bibliothèque.

Si vous aimez chiner, feuilleter, découvrir, grappiller, bref si vous aimez les livres,  venez fouiller sur notre stand, c’est avec plaisir que nous vous aiderons à trouver votre bonheur !

**********

Petit rappel : que sont les « livres au rebut » ?

Ce sont tous les documents que la bibliothèque ne peut pas ou ne souhaite pas garder parce que :

– ils sont un peu abimés d’avoir été trop feuilletés (les livres en trop mauvais état sont détruits)

– les informations qu’ils contiennent sont un peu périmées.

– ils sont défraichis et une édition plus récente a été achetée.

– ils ont fait leur temps et ne sont plus empruntés depuis plusieurs années.

Comme nous ne pouvons tout garder (les réserves ne sont pas extensibles), ces documents sont donc retirés des collections (ils ne font alors plus partie des biens publics).

Le Conseil Municipal a donné son accord pour une à deux ventes par an, à des prix minimes, de ces documents.

25 août 2010 at 15:17 Laisser un commentaire


Entrez votre adresse mail pour suivre l'actualité de ce blog

Mises à jour Twitter

Catégories

Archives


%d blogueurs aiment cette page :