Archive for mars, 2013

Le printemps est entré à la bibliothèque

Ou du moins, il essaie 😉 !

Petite sélection sur le jardin, les plantations,

les fleurs, les fruits, …

bref, tout ce que nous attendons avec impatience

à cette époque !

bibliographie printemps et jardin bibli Déols

table de présentation Jardinage bibli Déols

A découvrir lors de votre prochaine visite !

Publicités

29 mars 2013 at 12:31 Laisser un commentaire

Quand les lecteurs nous font découvrir des livres…

Suite au dernier Café-Lecture, un des participants souhaite nous faire part d’une de ses lectures :

On a retrouvé l’histoire de France :

Comment l’archéologie raconte notre passé

de Jean-Paul Demoule

Editions Robert Laffont, 2012

onaretrouvél'histoiredefrance

Voici son commentaire sur cet essai :

« Au cours du dernier café-lecture réuni à la bibliothèque, j’avais dit mon goût pour les biographies, mais je souhaiterais prolonger mon propos pour exprimer mon grand intérêt également  pour les livres classés dans les documentaires, tels par exemple les essais.

Aussi, puis-je me permettre de profiter de ce blog pour parler très brièvement du livre de Jean-Paul Demoule « On a retrouvé l’histoire de France » paru aux éditions Bernard Laffont (20,30€) ?

Jean-Paul Demoule est archéologue et professeur à l’université de Paris I et a été président de l’Institut national de recherches archéologiques préventives, organisme souvent décrié en raison du retard que celui-ci ferait prendre lors de la réalisation de chantiers susceptibles de détruire en cette occasion des trésors archéologiques.

Ainsi qu’il est écrit dans la quatrième de couverture, l’auteur revisite siècles et millénaires et nous amène à la rencontre de l’Homo erectus, il y a plus de 1.6 millions d’années et l’on y croise aussi ces « colons du Moyen-Orient » qui ont apporté sur notre sol l’agriculture et l’élevage il y a plus de sept mille huit cents ans…

Ce qui m’a particulièrement interpellé et plu dans ce livre, c’est la dénonciation de faits qui ne sont que des mythes, nous dit l’auteur, et qui ont sans cesse été entretenus par-delà les siècles, tels Vercingétorix et la Gaule et les Gaulois, du moins les Gaulois en tant que nos « ancêtres » et l’on apprend que ceci est dû à deux déformations historiques successives, celle de César, puis celle du XIXème siècle.

La Gaule, affirme Jean-Paul Demoule, n’a jamais existé et il nous enseigne, ou nous rappelle, c’est selon, que César le dit lui-même dès la première phrase de son livre: « Toute la Gaule est divisée en trois parties dont l’une est habitée par les Belges, l’autre par les Aquitains, la troisième par ceux qui dans leur langue se nomment Celtes et dans la nôtre Gaulois. Ils diffèrent tous entre eux par le langage, les institutions et les lois ».

Autrement dit, pour Jean-Paul Demoule qui connaît bien évidemment son sujet, la Gaule n’est qu’un espace géographique lui-même habité par des peuples très différents dont certains sont appelés « Gaulois », par les Romains…

Il nous est aussi rappelé que c’est au XIXème siècle, dans le sillage de la Révolution française et du Romantisme, que se sont construites les identités nationales.

Auparavant, nous dit-il, il n’y avait pas de nations, mais seulement des sujets de souverains de droit divin qui agrandissaient leurs royaumes au gré des guerres ou des mariages, ou les voyaient se rétrécir …!

Désormais nous fait remarquer l’auteur, les nations sont des communautés de citoyens animés par un même destin.

Pour celui-ci, au moment où l’histoire devient mondiale, nous sommes en définitive des citoyens du monde, ce qui définit chacune et chacun d’entre nous parmi les humains, comme les mots qu’il cite de Jean-Paul Sartre : « Un homme, fait de tous les hommes et qui les vaut tous et que vaut n’importe qui ».

Large débat, bien entendu et plus que jamais, en notre époque où resurgissent nombre  d’interrogations, notamment celles liées à la notion d’ « Identité française ».

Jean Paul Demoule affirme également avec justesse, que nous avons besoin de savoir pourquoi nous vivons ensemble, et de connaître les impasses qui ont conduit à la catastrophe certaines des sociétés passées.

On ne peut être, je crois, que d’accord avec lui et comprendre pour ces raisons le grand intérêt de l’étude de l’histoire, laquelle nous permet de savoir et de comprendre tout à la fois notre passé et notre présent, qui conduira aussi à l’avenir de ceux qui naîtront.

La lecture de ce livre qui  parle avec foi et passion de l’archéologie fut pour moi un grand moment empli d’intérêt et d’apprentissage en raison du silence, en mon jeune temps, de l’Education nationale fort peu disserte dans l’enseignement de la Préhistoire, hélas ! »

  François HUMMEL

Cet ouvrage pouvant intéresser d’autres usagers de la bibliothèque, il a donc été mis en commande.

28 mars 2013 at 13:36 Laisser un commentaire

Quand les albums sont racontés par les collégiens…, 3ème partie

3ème article sur les présentations des albums de « 1,2,3 albums »

par les collégiens de Déols, en février.

(voir les détails dans le 1er article ici)

*******************

L’album :

Catfish, de Maurice Pommier (Gallimard)

Catfish-Maurice-Pommier

Un superbe album sur l’esclavage en Amérique, histoire à trois voix, riche et multiple. En contrepartie, un album qui fait un peu « peur » aux jeunes par la longueur de son texte. Il n’a donc pas été choisi par beaucoup d’ados.

La présentation des collégiens :

  • 3 filles sont venues à la bibliothèque, un peu « en panne d’idées » pour présenter cet album très long. Je leur ai montré la présentation créée par Livralire, et elles l’ont retravaillée. A l’aide d’illustrations choisies et d’un texte écourté, elles ont présenté les 3 personnages principaux, Vieux Georges, Scipio et Jonas.

*******************

L’album :

La maison en petits cubes, de Kenya Hirata et Kunio Katô

(Editions Nobi-Nobi)

la-maison-en-petits-cubes

Une maison qui défit les flots en s’élevant toujours plus, une ville engloutie à l’image du passé… Une plongée au fond de l’eau sera l’occasion pour le vieux monsieur de revoir défiler le cours de sa vie et les évènements importants qui s’y rapportent.

Les jeunes ont été très inspirés par ce livre, qui fut prétexte à de nombreux bricolages… l’enfance n’est pas encore très loin et jouer avec de l’eau plaît toujours 😉 !!!

Les présentations des collégiens :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

  • Un bocal, de l’eau, des Lego… la maison est engloutie au fur et à mesure de la lecture à haute voix. Les souvenirs du vieux monsieur sont évoqués par des dessins et photocopies coloriées, affichés autour du bocal. C’est imparfait (les Lego, ça flotte !), mais on sent que les jeunes ont eu un réel plaisir à animer l’album.
  • Les Playmobil ont remplacé les Lego, un montage de boîtes en carton représente la maison, tout cela sur fond de lecture à plusieurs voix.
  • Une pièce de théâtre par 4 garçons à fond dans leur sujet : une (très) libre interprétation de l’histoire, dans laquelle le vieux monsieur en plongeant va retrouver sa femme et la ranimer ! Ils poursuivront leur vie ensemble, alors que la mer se met à baisser…   Un coup de coeur pour ces instants plein de vie et d’enthousiasme ! Quelquefois un peu « brouillons » et confus dans leur histoire, les jeunes ont interprété leur texte de mémoire, avec accessoires et mimiques. Un vrai talent de clowns pour une histoire plutôt mélancolique, qui a bien fait rire l’assistance !
  • Un jeu de cubes cylindriques pour bébé dans une bouteille en plastique, de l’eau, et l’histoire habilement remaniée, racontée à l’envers par rapport à l’album, depuis l’enfance du vieux monsieur, jusqu’à aujourd’hui.
  • Les jeunes font deviner le livre à l’aide de mots, de phrases, qui forment un acrostiche avec le titre. Suit une série de questions sur l’histoire.

*******************

Nous, bibliothécaires, avons senti un réel plaisir des jeunes à « jouer » pendant ces séances, à s’amuser autour des histoires, avec des objets, des mises en scène, et cela malgré le trac !

Les présentations furent encore très variées, il y eut beaucoup de travail fourni par les jeunes, notamment sous forme de dessins, bricolages, voire même d’écriture ou de réécriture de textes, et de lecture à haute voix.

Un beau potentiel pour des séances de français moins ordinaires, bien-sûr, mais aussi d’art plastique… et une mention spéciale pour le délire des acteurs de la maison en petits cubes !

*******************

La suite des albums, bientôt…

et comme toujours,

si vous souhaitez en savoir plus sur ces albums,

une seule chose à faire :

venez les emprunter à la bibliothèque !

27 mars 2013 at 16:37 2 commentaires

Une nouveauté à la bibliothèque

Le Berry en jeux

le jeu de société éducatif et ludique

créé par Bernard Lanchais et Gérard Coulon

Le Berry en jeux

à emprunter, comme un livre !

pour jouer en famille

et apprendre avec des questions sur l’Indre et le Cher.

B.LanchaisEchoduBerry

(Photo EchoduBerry.fr, clic-clic ici pour lire l’article)

25 mars 2013 at 07:46 Laisser un commentaire

Le Café-Lecture de mars

3ème édition de nos rencontres du samedi matin,

 autour des livres et de la lecture

Café-Lecture Mars 2013 Bibliothèque de Déols

De nombreux livres ont été évoqués, vous les retrouverez ci-dessous.

Les discussions ont été nombreuses, parfois même très passionnées ( 😉 !), mais la différence entre les personnes est synonyme de richesse, non ?

*******

Il a donc été question de :

  • Bernard, de David Foenkinos : Pas facile de retourner vivre chez ses parents à 50 ans passés ! C’est pourtant ce qui arrive à Bernard, cadre de banque peu scrupuleux et mari volage, qui perd tour à tour et son emploi, et sa femme. Humour et ton sarcastique pour une situation qui pourrait être dramatique. Un roman court et léger sur un sujet qui l’est moins.

 

  • 2 bandes dessinées, qui reviennent sur des épisodes de l’histoire française récente, trop souvent occultés : Demain-Demain : Nanterre, bidonville de la Folie 1962-1966 de Laurent Maffre, éditions Actes Sud/Arte : le parcours et le quotidien d’une famille maghrébine au cœur du bidonville de Nanterre, qui reçut jusqu’à 10000 habitants.
    Retour à Saint-Laurent des Arabes, de Daniel Blancou, éditions Delcourt : l’histoire du camp de harkis de St Laurent des Arbres (Gard), par le biais des souvenirs des parents de l’auteur, qui y furent instituteurs pendant 9 ans, dans les années 60-70.

 

  • Navratil, de Olivier Douzou et Charlotte Mollet, éditions du Rouergue : une évocation par l’album de l’histoire incroyable mais vraie de Michel Navratil, devenu philosophe, rescapé du naufrage du Titanic alors qu’il avait 4 ans. Son histoire plus complète a été racontée par sa fille, Elisabeth Navratil, dans un roman intitulé « Les enfants du Titanic ».

 

  • Plusieurs romans policiers sont mentionnés (il y a des passionnées dans le groupe !) :
  • Les morsures du passé, de Lisa Gardner : très bon roman policier psycholoqique, qui déroule tour à tour le point de vue de 3 personnages. Cela peut de ce fait rendre l’histoire un peu plus complexe à lire.
  • Une place à prendre, de J.K. Rowling : La célèbre auteure de la série Harry Potter produit un roman policier de bonne facture (un peu long !), classique. Le suspense est surtout entretenu par tous les secrets des personnages, qui sont dévoilés au fur et à mesure, entrainant d’autres rebondissements.
  • Fred Vargas et Arnaldur Indridason écrivent des romans dans lesquels la psychologie de l’enquêteur, l’atmosphère ont autant de place que l’enquête elle-même.
  • Henning Mankell, Jean-Christophe Grangé, Franck Thilliez ou Tana French (« Comme deux gouttes d’eau ») sont aussi mentionnés par plusieurs lectrices enthousiastes.

 

  • Un coup de cœur d’une lectrice pour le roman de Marie-Sabine Roger, « Vivement l’avenir » : de jeunes adultes un peu paumés vont prendre en charge un jeune handicapé et essayer de construire ensemble un avenir meilleur. Comme dans ses autres romans, Marie-Sabine Roger dresse le portrait de personnages en marge, différents, qui galèrent pour survivre dans une société individualiste, et vont découvrir l’entraide et la solidarité. Un peu idéaliste, mais cela sonne juste et un peu d’optimisme fait du bien à l’âme !
  • La Menace de Yann Queffelec : un roman assez sombre sur le jeune Charlie, jeune noir adopté par un couple de blancs pour l’allocation qui est versée, et persécuté par le fils de la famille, raciste de bas-étage.
  • Les Autos-tamponneuses, de Stéphane Hoffman : à l’heure de la retraite, Pierre décide de rejoindre sa femme dans leur belle demeure du Morbihan. Mais est-ce bien raisonnable, alors que leur couple ne fonctionnait que grâce à la distance ? Humour et sarcasme, tous les protagonistes en prennent pour leur grade dans ce roman original.
  • Room d’Emma Donoghue : Jack a 5 ans et vit avec sa mère dans une chambre dont il ne sort jamais. C’est son seul et unique univers, car on comprend rapidement que sa mère a été enlevée et séquestrée par son ravisseur depuis très longtemps. Un univers carcéral si particulier, raconté par la voix de ce petit enfant. Un roman stupéfiant…

 

  • Nadine Monfils : ses romans (« la petite fêlée aux allumettes« , « Tequila frappée« , « les vacances d’un serial-killer« , entre autres) mettent toujours en scène des personnages à la marge, voire complètement « barges », vulgaires. Cela donne des romans avec un ton très original, de l’humour noir, du sensationnel, et même du scabreux ! Il y en a qui aiment, d’autres moins… En tout cas, c’est une écrivaine qui ne laisse pas indifférent !

 

  • Une lectrice amatrice de romanciers asiatiques mentionne Haruki Murakami, dont elle aime beaucoup les romans. A la bibliothèque, nous possédons sa trilogie « 1Q84 », parue en 2011-2012 et « le passage de la nuit ».
  • L’Aubépine rouge, de Ai Mi, romancier chinois : l’histoire d’un amour contrarié dans la Chine de la fin de la révolution culturelle.
  • Geisha, d’Arthur Golden : à travers une histoire romancée, on découvre le monde des geishas japonaises, élevées depuis leur plus jeune âge pour porter au plus haut, voire à la perfection, l’art de ces courtisanes.

 

  • Un lecteur évoque son goût pour les biographies, l’occasion d’en proposer peut-être lors de prochains Cafés-Lecture ?

*******

Vous pouvez retrouver la liste des nouveaux romans

mis à disposition des lecteurs à cette occasion

en cliquant sur le lien ci-dessous :

Liste des romans Café-Lecture mars 2013

23 mars 2013 at 16:47 1 commentaire

Jeux à découvrir ou redécouvrir

Pas de Goûters-Bibli en Avril,

mais des après-midi

Jeux de société

Affiche Avril 2013 (jeux)

Parents : venez avec vos enfants,

jeunes et moins jeunes : venez avec vos amis,

Les jeux, c’est toujours mieux à plusieurs, non ?

Afin d’éviter un trop grand nombre de joueurs à la fois,

il est conseillé de réserver !

Activité proposée grâce à l’aide de la Ludothèque de Châteauroux

 

 

22 mars 2013 at 12:29 Laisser un commentaire

Prochain Café-lecture

Nous préparons activement les nouveautés

qui vous seront proposées lors du

prochain Café-Lecture de la bibliothèque

Samedi 23 Mars à 10h00.

nouveautés littéraires

Venez passer un bon moment entre lecteurs et curieux de culture,

autour d’une tasse de café et de quelques biscuits…

Entrée libre et sans réservation

15 mars 2013 at 07:31 Laisser un commentaire

Articles précédents


Entrez votre adresse mail pour suivre l'actualité de ce blog

Catégories

Archives


%d blogueurs aiment cette page :