Le Café-Lecture de mars

23 mars 2013 at 16:47 1 commentaire

3ème édition de nos rencontres du samedi matin,

 autour des livres et de la lecture

Café-Lecture Mars 2013 Bibliothèque de Déols

De nombreux livres ont été évoqués, vous les retrouverez ci-dessous.

Les discussions ont été nombreuses, parfois même très passionnées ( 😉 !), mais la différence entre les personnes est synonyme de richesse, non ?

*******

Il a donc été question de :

  • Bernard, de David Foenkinos : Pas facile de retourner vivre chez ses parents à 50 ans passés ! C’est pourtant ce qui arrive à Bernard, cadre de banque peu scrupuleux et mari volage, qui perd tour à tour et son emploi, et sa femme. Humour et ton sarcastique pour une situation qui pourrait être dramatique. Un roman court et léger sur un sujet qui l’est moins.

 

  • 2 bandes dessinées, qui reviennent sur des épisodes de l’histoire française récente, trop souvent occultés : Demain-Demain : Nanterre, bidonville de la Folie 1962-1966 de Laurent Maffre, éditions Actes Sud/Arte : le parcours et le quotidien d’une famille maghrébine au cœur du bidonville de Nanterre, qui reçut jusqu’à 10000 habitants.
    Retour à Saint-Laurent des Arabes, de Daniel Blancou, éditions Delcourt : l’histoire du camp de harkis de St Laurent des Arbres (Gard), par le biais des souvenirs des parents de l’auteur, qui y furent instituteurs pendant 9 ans, dans les années 60-70.

 

  • Navratil, de Olivier Douzou et Charlotte Mollet, éditions du Rouergue : une évocation par l’album de l’histoire incroyable mais vraie de Michel Navratil, devenu philosophe, rescapé du naufrage du Titanic alors qu’il avait 4 ans. Son histoire plus complète a été racontée par sa fille, Elisabeth Navratil, dans un roman intitulé « Les enfants du Titanic ».

 

  • Plusieurs romans policiers sont mentionnés (il y a des passionnées dans le groupe !) :
  • Les morsures du passé, de Lisa Gardner : très bon roman policier psycholoqique, qui déroule tour à tour le point de vue de 3 personnages. Cela peut de ce fait rendre l’histoire un peu plus complexe à lire.
  • Une place à prendre, de J.K. Rowling : La célèbre auteure de la série Harry Potter produit un roman policier de bonne facture (un peu long !), classique. Le suspense est surtout entretenu par tous les secrets des personnages, qui sont dévoilés au fur et à mesure, entrainant d’autres rebondissements.
  • Fred Vargas et Arnaldur Indridason écrivent des romans dans lesquels la psychologie de l’enquêteur, l’atmosphère ont autant de place que l’enquête elle-même.
  • Henning Mankell, Jean-Christophe Grangé, Franck Thilliez ou Tana French (« Comme deux gouttes d’eau ») sont aussi mentionnés par plusieurs lectrices enthousiastes.

 

  • Un coup de cœur d’une lectrice pour le roman de Marie-Sabine Roger, « Vivement l’avenir » : de jeunes adultes un peu paumés vont prendre en charge un jeune handicapé et essayer de construire ensemble un avenir meilleur. Comme dans ses autres romans, Marie-Sabine Roger dresse le portrait de personnages en marge, différents, qui galèrent pour survivre dans une société individualiste, et vont découvrir l’entraide et la solidarité. Un peu idéaliste, mais cela sonne juste et un peu d’optimisme fait du bien à l’âme !
  • La Menace de Yann Queffelec : un roman assez sombre sur le jeune Charlie, jeune noir adopté par un couple de blancs pour l’allocation qui est versée, et persécuté par le fils de la famille, raciste de bas-étage.
  • Les Autos-tamponneuses, de Stéphane Hoffman : à l’heure de la retraite, Pierre décide de rejoindre sa femme dans leur belle demeure du Morbihan. Mais est-ce bien raisonnable, alors que leur couple ne fonctionnait que grâce à la distance ? Humour et sarcasme, tous les protagonistes en prennent pour leur grade dans ce roman original.
  • Room d’Emma Donoghue : Jack a 5 ans et vit avec sa mère dans une chambre dont il ne sort jamais. C’est son seul et unique univers, car on comprend rapidement que sa mère a été enlevée et séquestrée par son ravisseur depuis très longtemps. Un univers carcéral si particulier, raconté par la voix de ce petit enfant. Un roman stupéfiant…

 

  • Nadine Monfils : ses romans (« la petite fêlée aux allumettes« , « Tequila frappée« , « les vacances d’un serial-killer« , entre autres) mettent toujours en scène des personnages à la marge, voire complètement « barges », vulgaires. Cela donne des romans avec un ton très original, de l’humour noir, du sensationnel, et même du scabreux ! Il y en a qui aiment, d’autres moins… En tout cas, c’est une écrivaine qui ne laisse pas indifférent !

 

  • Une lectrice amatrice de romanciers asiatiques mentionne Haruki Murakami, dont elle aime beaucoup les romans. A la bibliothèque, nous possédons sa trilogie « 1Q84 », parue en 2011-2012 et « le passage de la nuit ».
  • L’Aubépine rouge, de Ai Mi, romancier chinois : l’histoire d’un amour contrarié dans la Chine de la fin de la révolution culturelle.
  • Geisha, d’Arthur Golden : à travers une histoire romancée, on découvre le monde des geishas japonaises, élevées depuis leur plus jeune âge pour porter au plus haut, voire à la perfection, l’art de ces courtisanes.

 

  • Un lecteur évoque son goût pour les biographies, l’occasion d’en proposer peut-être lors de prochains Cafés-Lecture ?

*******

Vous pouvez retrouver la liste des nouveaux romans

mis à disposition des lecteurs à cette occasion

en cliquant sur le lien ci-dessous :

Liste des romans Café-Lecture mars 2013

Publicités

Entry filed under: Café-Lecture, Mini sélection lecture. Tags: , , , .

Jeux à découvrir ou redécouvrir Une nouveauté à la bibliothèque

Un commentaire Add your own

  • 1. François HUMMEL  |  26 mars 2013 à 10:34

    Il est vrai qu’il y eût beaucoup de passion à ce café-lecture avec quelque véhémence de ma part que je ne peux que me reprocher, tout en me permettant d’imputer ceci à la stimulation donnée par le très bon café qui nous fut donné à déguster !…

    Ceci mis à part, il fût une nouvelle fois très intéressant d’écouter chacun s’exprimer sur ses lectures, conduisant ainsi à des échanges et des dialogues qui ont eu en commun de permettre d’acquérir d’autres façons de penser et de lire ce qui, à mon avis, est à la fois le but de la littérature et de ce café-lecture où l’on se sent très à l’aise pour s’exprimer et qui réussit donc bien dans le but qu’il s’est fixé.

    J’ai aussi noté avec satisfaction que l’on pourrait s’ouvrir aux biographies, catégorie de lecture qui me tient très à coeur, même si l’intérêt littéraire en fut parfois contesté , ce qui est inexact à mon avis, et ce n’est pas la qualité de celles que j’aie lues qui me feront changer d’avis !

    En effet, j’ai toujours trouvé qu’elles portaient la marque de préoccupations à la fois culturelles et historiques menant à une grande soif d’en connaître toujours plus sur un personnage et de continuer des recherches sur ce même personnage objet du livre.

    Je n’oublie pas non plus cette lectrice qui nous a accompagnés de trop courts instants laquelle nous a fait part de son intérêt pour les romans policiers et j’espère qu’elle sera présente, ainsi que chacun l’a souhaité, au prochain café-lecture de mai ainsi qu’aux autres aussi, bien entendu…

    Dans l’attente de nous retrouver à cette occasion, j’adresse à chacune et à chacun de nos compagnons lecteurs, mes plus cordiales salutations.

    François HUMMEL

    Réponse

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Trackback this post  |  Subscribe to the comments via RSS Feed


Entrez votre adresse mail pour suivre l'actualité de ce blog

Catégories

Archives


%d blogueurs aiment cette page :