Posts tagged ‘Albums Grand Large’

Quand les albums sont racontés par les collégiens…, 5ème et dernière partie

Dernier article sur les présentations des albums de « 1,2,3 albums »

par les collégiens de Déols, en février.

(voir les détails dans le 1er article ici)

*******************

Les albums :

Les 5 poches, de Jean-Louis Cousseau, Didier Jean et Zad (2Vives voix)

Les 5 poches

Une jolie histoire d’enfance, de secret, de transmission et d’héritage, symbolisée par les 5 poches de la robe d’une maman et leur contenu mystérieux… Un album qui se prêtait bien à une présentation ludique, et a donc été beaucoup choisi.

La présentation des collégiens :

  • Lecture de l’histoire abrégée, agrémentée de 5 « vraies » poches, cousues main par les jeunes ou issues de jeans « sacrifiés » pour l’occasion, et remplies des objets adéquats. Puis lecture de la lettre de la mère.
  • Lecture à plusieurs voix, à partir d’un panneau avec 5 poches en tissu, toutes différentes.
  • Lecture abrégée, avec des dessins cette fois.
  • Enfin, notre « coup de coeur » : l’album est présenté par un élève (les autres étant absents, il doit faire face tout seul, au pied levé), sous une forme théâtralisée.  L’histoire a été adaptée, le narrateur retrouve son frère après la mort de la mère. L’élève joue le narrateur, son frère, et la mère, à tour de rôle, en changeant simplement de casquette, ou en mettant une perruque pour la mère. Il jongle avec les accessoires, change de côté de scène pour nous faire bien comprendre les changements de personnage, et surtout, il dit son texte de mémoire, en improvisant ! Une interprétation spontanée, vivante, c’est super, tout l’auditoire est scotché, entre rire (changements de perruque !) et émotion, car la mère parle à son fils au-delà de la mort. A la fin, retour au livre avec lecture de la lettre de la mère… C’était génial, un petit bijou, un moment comme on voudrait en passer plus souvent. En plus, on sent que le sujet de l’album, l’héritage « spirituel », l’amour de la mère, a été bien compris et surtout bien restitué. C’était si bien que je n’ai pas pu prendre une seule photo, happée par l’interprétation de l’élève…

*******

La Mémoire de l’éléphant, de Sophie Strady et J-F Martin (Hélium)

mémoireéléphant

Un album très original (trop pour certains), entre le récit de la vie de Marcel, un éléphant baroudeur, et encyclopédie bric à brac. Un livre hybride, en quelque sorte, qui a donné lieu à de jolies interprétations aussi.

La présentation des collégiens :

  • Fabrication d’un livre en relief, magnifique, à la façon des « pop up », avec l’histoire abrégée racontée au fur et à mesure de la présentation de ce bel objet artistique, à la mesure de Marcel l’éléphant esthète.
  • L’histoire est résumée, puis 7 élèves pris au hasard tirent un petit papier avec un souvenir de Marcel. Ils doivent ensuite le remettre dans l’ordre chronologique. C’est un peu difficile (tous n’ont pas pu lire l’album), mais cela permet la participation du public. Ensuite, comme Marcel est un grand gourmand (et comme dans l’album), la présentation se termine par un festin de macarons, de bananes et de bonbons !
  • L’histoire est lue et jouée avec un masque d’éléphant (fabrication maison !). La lecture est entrecoupée de questions documentaires liées au contenu de l’album. Le tout est illustré au fur et à mesure par des dessins, photos… On termine par un goûter géant de crêpes pour l’anniversaire de Marcel !

memoireéléph 5

memoireéléph 7 - Copie

*******************

Beaucoup de travail et d’investissement dans ces dernières présentations ! C’était varié et intéressant, tant sur le fond que sur les différentes formes exploitées.

L’émotion était au rendez-vous (du moins pour les bibliothécaires, bouleversées par l’interprétation des 5 poches), et le côté festif ne fut pas oublié (on n’a jamais autant mangé et dégusté autour de livres !!!)

Finalement, les jeunes ont tout compris :

partager (nourritures terrestres et intellectuelles), c’est important !

*******************

et comme toujours,

si vous souhaitez en savoir plus sur ces albums,

une seule chose à faire :

venez les emprunter à la bibliothèque !

Publicités

14 mai 2013 at 14:11 Laisser un commentaire

Quand les albums sont racontés par les collégiens…, 4ème partie

4ème article sur les présentations des albums de « 1,2,3 albums »

par les collégiens de Déols, en février.

(voir les détails dans le 1er article ici)

*******************

L’album :

Les (vraies) histoires de l’art, de S. Coissard et A. Lemoine (Palette)

vraieshistoiresart

Un album génial et inventif autour d’une vingtaine de tableaux célèbres, détournés de manière ingénieuse et humoristique. Une manière d’aborder la Peinture avec un grand P par le petit bout de la lorgnette. Un album largement choisi par les jeunes, car très rigolo et facile à prolonger aussi !

La présentation des collégiens :

  • En s’inspirant de quatre tableaux présentés dans le livre, un groupe a choisi de les scènes en se photographiant. Bien mené et forcément rigolo !
  • Histoires inventées à partir des trois images d’une double page. Créations d’un panneau avec textes et photocopies retravaillées, et/ou accessoires.
  • Les double-pages sont le prétexte à l’invention d’histoires, comme précédemment, mais cette fois les jeunes ont cherché d’autres illustrations pour la mise en images.
  • Diaporama créé à partir d’autres oeuvres célèbres, détournées elles aussi pour un résultat étonnant !

Sur le modèle de « la chambre de Van Gogh »,

(qui a beaucoup plu… c’est du vécu à cet âge-là !!!)

vraieshistart 3

Ce diaporama nécessite JavaScript.

*******************

Malgré des maladresses de présentation (ah ! ce présentoir qui leur servait surtout de paravent pour se « cacher » et ralentissait la fluidité des prestations !), le public a eu encore beaucoup de bonheur à découvrir ces créations.

Les productions étaient variées (textes, photos, autres illustrations, diaporama sur écran…) et certains se sont vraiment investis, en créant des mises en scène « pour de vrai » (a-t-il fallu ranger la chambre pour la 2ème photo, ou bien au contraire la mettre en désordre pour la 1ère 😉 ?)

Avec un peu plus de temps, il y aurait eu des idées et des améliorations à apporter, pour encore plus de détournements d’œuvres. Facile, finalement, de jouer avec l’Art !

Comme pour les autres albums, nous avons senti que les jeunes s’étaient amusés, et le public aussi.

Il faut d’autre part, souligner d’une manière générale la qualité de l’auditoire, plutôt respectueux de leurs camarades « acteurs » à tour de rôle.

*******************

La suite (et fin) des albums, bientôt…

et comme toujours,

si vous souhaitez en savoir plus sur ces albums,

une seule chose à faire :

venez les emprunter à la bibliothèque !

16 avril 2013 at 11:02 Laisser un commentaire

Quand les albums sont racontés par les collégiens…, 3ème partie

3ème article sur les présentations des albums de « 1,2,3 albums »

par les collégiens de Déols, en février.

(voir les détails dans le 1er article ici)

*******************

L’album :

Catfish, de Maurice Pommier (Gallimard)

Catfish-Maurice-Pommier

Un superbe album sur l’esclavage en Amérique, histoire à trois voix, riche et multiple. En contrepartie, un album qui fait un peu « peur » aux jeunes par la longueur de son texte. Il n’a donc pas été choisi par beaucoup d’ados.

La présentation des collégiens :

  • 3 filles sont venues à la bibliothèque, un peu « en panne d’idées » pour présenter cet album très long. Je leur ai montré la présentation créée par Livralire, et elles l’ont retravaillée. A l’aide d’illustrations choisies et d’un texte écourté, elles ont présenté les 3 personnages principaux, Vieux Georges, Scipio et Jonas.

*******************

L’album :

La maison en petits cubes, de Kenya Hirata et Kunio Katô

(Editions Nobi-Nobi)

la-maison-en-petits-cubes

Une maison qui défit les flots en s’élevant toujours plus, une ville engloutie à l’image du passé… Une plongée au fond de l’eau sera l’occasion pour le vieux monsieur de revoir défiler le cours de sa vie et les évènements importants qui s’y rapportent.

Les jeunes ont été très inspirés par ce livre, qui fut prétexte à de nombreux bricolages… l’enfance n’est pas encore très loin et jouer avec de l’eau plaît toujours 😉 !!!

Les présentations des collégiens :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

  • Un bocal, de l’eau, des Lego… la maison est engloutie au fur et à mesure de la lecture à haute voix. Les souvenirs du vieux monsieur sont évoqués par des dessins et photocopies coloriées, affichés autour du bocal. C’est imparfait (les Lego, ça flotte !), mais on sent que les jeunes ont eu un réel plaisir à animer l’album.
  • Les Playmobil ont remplacé les Lego, un montage de boîtes en carton représente la maison, tout cela sur fond de lecture à plusieurs voix.
  • Une pièce de théâtre par 4 garçons à fond dans leur sujet : une (très) libre interprétation de l’histoire, dans laquelle le vieux monsieur en plongeant va retrouver sa femme et la ranimer ! Ils poursuivront leur vie ensemble, alors que la mer se met à baisser…   Un coup de coeur pour ces instants plein de vie et d’enthousiasme ! Quelquefois un peu « brouillons » et confus dans leur histoire, les jeunes ont interprété leur texte de mémoire, avec accessoires et mimiques. Un vrai talent de clowns pour une histoire plutôt mélancolique, qui a bien fait rire l’assistance !
  • Un jeu de cubes cylindriques pour bébé dans une bouteille en plastique, de l’eau, et l’histoire habilement remaniée, racontée à l’envers par rapport à l’album, depuis l’enfance du vieux monsieur, jusqu’à aujourd’hui.
  • Les jeunes font deviner le livre à l’aide de mots, de phrases, qui forment un acrostiche avec le titre. Suit une série de questions sur l’histoire.

*******************

Nous, bibliothécaires, avons senti un réel plaisir des jeunes à « jouer » pendant ces séances, à s’amuser autour des histoires, avec des objets, des mises en scène, et cela malgré le trac !

Les présentations furent encore très variées, il y eut beaucoup de travail fourni par les jeunes, notamment sous forme de dessins, bricolages, voire même d’écriture ou de réécriture de textes, et de lecture à haute voix.

Un beau potentiel pour des séances de français moins ordinaires, bien-sûr, mais aussi d’art plastique… et une mention spéciale pour le délire des acteurs de la maison en petits cubes !

*******************

La suite des albums, bientôt…

et comme toujours,

si vous souhaitez en savoir plus sur ces albums,

une seule chose à faire :

venez les emprunter à la bibliothèque !

27 mars 2013 at 16:37 2 commentaires

Le Café-Lecture de mars

3ème édition de nos rencontres du samedi matin,

 autour des livres et de la lecture

Café-Lecture Mars 2013 Bibliothèque de Déols

De nombreux livres ont été évoqués, vous les retrouverez ci-dessous.

Les discussions ont été nombreuses, parfois même très passionnées ( 😉 !), mais la différence entre les personnes est synonyme de richesse, non ?

*******

Il a donc été question de :

  • Bernard, de David Foenkinos : Pas facile de retourner vivre chez ses parents à 50 ans passés ! C’est pourtant ce qui arrive à Bernard, cadre de banque peu scrupuleux et mari volage, qui perd tour à tour et son emploi, et sa femme. Humour et ton sarcastique pour une situation qui pourrait être dramatique. Un roman court et léger sur un sujet qui l’est moins.

 

  • 2 bandes dessinées, qui reviennent sur des épisodes de l’histoire française récente, trop souvent occultés : Demain-Demain : Nanterre, bidonville de la Folie 1962-1966 de Laurent Maffre, éditions Actes Sud/Arte : le parcours et le quotidien d’une famille maghrébine au cœur du bidonville de Nanterre, qui reçut jusqu’à 10000 habitants.
    Retour à Saint-Laurent des Arabes, de Daniel Blancou, éditions Delcourt : l’histoire du camp de harkis de St Laurent des Arbres (Gard), par le biais des souvenirs des parents de l’auteur, qui y furent instituteurs pendant 9 ans, dans les années 60-70.

 

  • Navratil, de Olivier Douzou et Charlotte Mollet, éditions du Rouergue : une évocation par l’album de l’histoire incroyable mais vraie de Michel Navratil, devenu philosophe, rescapé du naufrage du Titanic alors qu’il avait 4 ans. Son histoire plus complète a été racontée par sa fille, Elisabeth Navratil, dans un roman intitulé « Les enfants du Titanic ».

 

  • Plusieurs romans policiers sont mentionnés (il y a des passionnées dans le groupe !) :
  • Les morsures du passé, de Lisa Gardner : très bon roman policier psycholoqique, qui déroule tour à tour le point de vue de 3 personnages. Cela peut de ce fait rendre l’histoire un peu plus complexe à lire.
  • Une place à prendre, de J.K. Rowling : La célèbre auteure de la série Harry Potter produit un roman policier de bonne facture (un peu long !), classique. Le suspense est surtout entretenu par tous les secrets des personnages, qui sont dévoilés au fur et à mesure, entrainant d’autres rebondissements.
  • Fred Vargas et Arnaldur Indridason écrivent des romans dans lesquels la psychologie de l’enquêteur, l’atmosphère ont autant de place que l’enquête elle-même.
  • Henning Mankell, Jean-Christophe Grangé, Franck Thilliez ou Tana French (« Comme deux gouttes d’eau ») sont aussi mentionnés par plusieurs lectrices enthousiastes.

 

  • Un coup de cœur d’une lectrice pour le roman de Marie-Sabine Roger, « Vivement l’avenir » : de jeunes adultes un peu paumés vont prendre en charge un jeune handicapé et essayer de construire ensemble un avenir meilleur. Comme dans ses autres romans, Marie-Sabine Roger dresse le portrait de personnages en marge, différents, qui galèrent pour survivre dans une société individualiste, et vont découvrir l’entraide et la solidarité. Un peu idéaliste, mais cela sonne juste et un peu d’optimisme fait du bien à l’âme !
  • La Menace de Yann Queffelec : un roman assez sombre sur le jeune Charlie, jeune noir adopté par un couple de blancs pour l’allocation qui est versée, et persécuté par le fils de la famille, raciste de bas-étage.
  • Les Autos-tamponneuses, de Stéphane Hoffman : à l’heure de la retraite, Pierre décide de rejoindre sa femme dans leur belle demeure du Morbihan. Mais est-ce bien raisonnable, alors que leur couple ne fonctionnait que grâce à la distance ? Humour et sarcasme, tous les protagonistes en prennent pour leur grade dans ce roman original.
  • Room d’Emma Donoghue : Jack a 5 ans et vit avec sa mère dans une chambre dont il ne sort jamais. C’est son seul et unique univers, car on comprend rapidement que sa mère a été enlevée et séquestrée par son ravisseur depuis très longtemps. Un univers carcéral si particulier, raconté par la voix de ce petit enfant. Un roman stupéfiant…

 

  • Nadine Monfils : ses romans (« la petite fêlée aux allumettes« , « Tequila frappée« , « les vacances d’un serial-killer« , entre autres) mettent toujours en scène des personnages à la marge, voire complètement « barges », vulgaires. Cela donne des romans avec un ton très original, de l’humour noir, du sensationnel, et même du scabreux ! Il y en a qui aiment, d’autres moins… En tout cas, c’est une écrivaine qui ne laisse pas indifférent !

 

  • Une lectrice amatrice de romanciers asiatiques mentionne Haruki Murakami, dont elle aime beaucoup les romans. A la bibliothèque, nous possédons sa trilogie « 1Q84 », parue en 2011-2012 et « le passage de la nuit ».
  • L’Aubépine rouge, de Ai Mi, romancier chinois : l’histoire d’un amour contrarié dans la Chine de la fin de la révolution culturelle.
  • Geisha, d’Arthur Golden : à travers une histoire romancée, on découvre le monde des geishas japonaises, élevées depuis leur plus jeune âge pour porter au plus haut, voire à la perfection, l’art de ces courtisanes.

 

  • Un lecteur évoque son goût pour les biographies, l’occasion d’en proposer peut-être lors de prochains Cafés-Lecture ?

*******

Vous pouvez retrouver la liste des nouveaux romans

mis à disposition des lecteurs à cette occasion

en cliquant sur le lien ci-dessous :

Liste des romans Café-Lecture mars 2013

23 mars 2013 at 16:47 1 commentaire

Quand les albums sont racontés par les collégiens…, 2ème partie

Voici la suite des présentations des albums de « 1,2,3 albums »

par les collégiens de Déols, en février.

(voir les détails dans l’article précédent ici)

*******************

L’album :

La Guerre des mots, de T. Dedieu et F. Marais (Sarbacane)

laguerredesmots

Un album à plusieurs niveaux de lecture, du plus simple au plus subtil, sur la différence, l’incompréhension entre les peuples… qui sont pourtant souvent complémentaires.

Les présentations des collégiens :

  • Une lecture abrégée de l’album, avec affichage de dessins pour l’illustrer.
  • Racontage de « la première guerre des mots« , antérieure à l’histoire de l’album, avec des dessins. A la fin, il y a donc une invitation à lire le livre.
  • Invention d’une suite, avec reprise de la guerre. Comme quoi, la paix est fragile et doit être entretenue…

*******************

L’album :

Sans papiers, de Rascal, S. Genin et J.F. Martin (Escabelle éditeur)

sanspapiers

Raconté par une petite fille, le quotidien, les problèmes, les difficultés de la vie des sans-papiers, toujours à la merci d’une arrestation…

Les présentations des collégiens :

  • Lecture de l’album, puis interprétation de la scène de l’arrestation, avec policiers « en tenue » (un bon prétexte pour rejouer aux gendarmes ?!)
  • Réécriture de l’histoire, racontée cette fois par le père. Beau travail d’écriture et de lecture à plusieurs voix, et production d’un joli panneau-triptyque.
  • Histoire résumée, lue à plusieurs voix, puis ajout d’une petite partie documentaire sur les sans-papiers en France. Sobre et efficace.

*******************

L’album :

La Voix d’or de l’Afrique, de M. Piquemal et J. Brax (Albin Michel)

voixdordel'afrique

Un bel album biographique sur l’enfance et la vie du chanteur malien Salif Keita, qui est né albinos dans un pays où cette particularité voue généralement à la mort…

Les présentations des collégiens :

présentation de l'album la voix d'or de l'Afrique Déols 2013

  • Lecture de l’histoire à plusieurs voix, avec Salif Keita en fond sonore.
  • Lecture d’un résumé, puis biographie du chanteur sur un fond musical.
  • Lecture de l’album, avec présentation de dessins, et des passages musicaux entre chaque étape de la vie de Salif.

Tous les albums n’ont pas inspiré les jeunes de manière équivalente, certains étaient d’ailleurs plus difficiles à appréhender que d’autres, mais qu’importe !

Il y eut des problèmes techniques (difficile mise en marche de la musique, déguisements ou panneaux qui ne tiennent pas !) ou humains (acteurs absents obligeant leurs camarades à remanier leur présentation…), mais ce fut toujours pour nous bibliothécaires, une suite de petits bonheurs autour d’histoires partagées.

*******************

La suite des albums, bientôt…

et comme toujours,

si vous souhaitez en savoir plus sur ces albums,

une seule chose à faire :

venez les emprunter à la bibliothèque !

13 mars 2013 at 15:00 Laisser un commentaire

Quand les albums sont racontés par les collégiens…, 1ère partie

Juste avant les vacances de février, deux bibliothécaires sont allées au collège.

Cette fois, ce n’était pas elles qui racontaient !

Après leur présentation de « 1,2,3 albums » (clic ICI),  c’était au tour des collégiens de 4ème de présenter un album, par groupe, devant leurs camarades… et les bibliothécaires ravies de se retrouver dans le public !

Beaucoup de trac parmi les jeunes, mais au final, surtout du bon travail, et de beaux moments d’émotions pour tous. Les élèves ont vraiment, pour la plupart, joué le jeu, et se sont « décarcassés » pour présenter des choses originales et qui « tenaient la route ».

Comme nous avons « mitraillé » les raconteurs d’un jour sous toutes les coutures, nous allons vous en faire un peu profiter, par petits morceaux, album par album…

*******************

L’album :

La leçon de pêche, d’Heinrich Boll et Emile Bravo (Glénat)

laleçondepêche

Un petit air d’album pour tout-petits, illustré naïvement façon BD… pour une histoire de sagesse sur la sur-consommation pas si enfantine que ça…

Les présentations des collégiens :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

  • Une belle lecture à plusieurs voix, avec une maquette devant…
  • Un mini-spectacle, avec un récitant, qui introduit la scène, jouée ensuite par deux élèves, sur un texte libre reprenant le fond de l’histoire.
  • Une suite de l’histoire est inventée : le touriste revient et part pêcher avec le pêcheur.
  • Un grand papier de fond pour la mer, avec peinture et paillettes, et des personnages sur « piques » pour une relecture de l’histoire façon marionnettes.

*******************

L’album :

Lali l’orpheline, de Thierry Lenain et Olivier Balez (Oskar éditeur)

lalilorpheline

Comme le dit si bien le sous-titre du livre : « où l’on se demande si l’on peut faire du mal en croyant faire du bien ».

Une histoire émouvante qui remet à leur place nos bonnes intentions d’Occidentaux en mal de bonne action, et qui a suscité chez les jeunes des envies de « happy end ».

Les présentations des collégiens :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

  • la suite de l’histoire, inventée et lue à plusieurs voix ; Marion retourne en Inde pour adopter Lali…
  • un panneau avec un acrostiche sur LALI résume l’histoire ; Suit une lecture à plusieurs voix, entre résumé et analyse de l’histoire.
  • L’histoire jouée avec des marionnettes-chaussettes. Un moyen pour introduire un peu d’humour dans cette histoire un peu trop triste aux yeux des jeunes !

*******************

Bien sûr, il y eut des maladresses, bien sûr certains textes n’étaient pas très audibles, bien sûr cela aurait demandé plus de préparation, bien sûr il y a encore du travail sur la lecture à haute voix en 4ème…

Mais voilà, c’était là, c’était des moments agréables, privilégiés, qui ont réuni des profs, des élèves, des bibliothécaires, une documentaliste… dans un contexte différent, autour de livres.

Et ça, pour nous « passeuses » d’histoires,

c’est inestimable…

Encore un grand merci aux professeurs, à Stéphanie la documentaliste, à l’administration du collège pour avoir œuvré à la réalisation de ce projet.

Et si vous souhaitez en savoir plus sur ces albums,

une seule chose à faire :

venez les emprunter à la bibliothèque !

 

28 février 2013 at 14:39 Laisser un commentaire

« 1, 2, 3 albums » au collège : les présentations sont terminées !

Ca y est, c’est parti !

Les 5 classes de 4èmes du collège Romain Rolland de Déols ont assisté à la présentation des dix albums de la sélection de l’année.

présentation collège Déols 2013

Branle-bas de combat au CDI du collège pendant deux mardis :

on pousse les tables, on enlève même les chaises,

on installe deux escabeaux, on les habille même en mariées (!!!),

on bricole un présentoir, on le fait même tenir par l’opération du St Esprit (et du velcro !),

on prend deux bibliothécaires un peu stressées, on les oblige même à parler fort et distinctement,

et on ajoute des élèves attentifs, même s’ils étaient un peu tassés et mal installés.

collège Déols 2013 (1)

Au final, on obtient dix albums

à qui on donne des chances supplémentaires

de rencontrer un public, d’émouvoir,

d’interroger, d’étonner, de faire rire ou bien grimacer.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La suite ?

Dans deux semaines, lorsque les élèves vont à leur tour présenter devant leurs camarades le livre de leur choix, sous la forme qu’ils auront choisie…

A ce moment-là, les bibliothécaires reviendront au collège, pour déguster à leur tour des présentations qu’elles auront bien méritées !

Pour leur confiance, leur disponibilité et leur enthousiasme à jouer le jeu : merci à Stéphanie, la documentaliste du collège, et à Mmes Nicolas et Lombard, les professeurs de Français des classes concernées.

*****

Cette année, « 1, 2, 3 Albums » est soutenu dans l’Indre par la Bibliothèque Départementale,

qui a financé le lancement en décembre dernier auprès des bibliothécaires et documentalistes,

et est coordinateur du projet.

La liste des dix albums qui voyagent cette année : clic clic ICI

1 février 2013 at 17:36 Laisser un commentaire

Articles précédents Articles Plus Récents


Entrez votre adresse mail pour suivre l'actualité de ce blog

Mises à jour Twitter

Catégories

Archives


%d blogueurs aiment cette page :